fixe + 230 453 93 95 / mob + 230 57 77 80 19 bruno@lafrangipane.net

Un jardin posé sur l’eau

Isolée dans l’immensité de l’océan indien, Maurice est une île verdoyante, bordée de plages blondes et cernée de lagons émeraude. Les collines sèches semblent s’étirer sous le soleil tandis que les champs de canne à sucre ondulent sous la brise. Longue de 61 km, large de 47, Maurice s’étend sur une superficie de 1865 km², soit le tiers de la Corse. Elle appartient à l’archipel des Mascareignes qui regroupe les îles de la Réunion et Rodrigues ainsi que plusieurs petites îles de moindre importance. Maurice se situe dans l’hémisphère sud, à 900 km à l’est de Madagascar et légèrement au nord du tropique du Capricorne. D’origine volcanique elle s’est considérablement érodée. Un large plateau, d’environ 600 mètres d’altitude, occupe son centre. Au nord, l’île présente une superficie plate, dédiée à la culture de la canne à sucre. Au sud, le relief, plus tourmenté et plus agréable à l’œil, est dominé par le piton de la Rivière Noire.

Multicolore

Maurice l’est autant par ses paysages que par sa population. Indiens de toutes confessions religieuses, chinois, créoles ou blancs descendants des premiers colons se cotoient et se respectent le plus naturellement.

La faune originelle de Maurice a presque totalement disparu. Nombre d’espèces, comme le Dodo, ont été exterminées par les chasseurs. La concurrence des autres espèces animales introduites par les différents occupants de Maurice a été fatale à la faune indigène.

La forêt primitive concentrée dans le sud de l’île et dans les gorges, comme celles de Riviére Noire. Ebéniers, lataniers bleus, bois d’oiseau et bois de natte y vivent encore. Dans le sud, caféiers et théiers sont cultivés en terrasses.

Citer toutes les fleurs qui poussent à Maurice est presque impossible … Il existe ainsi plusieurs espèces d’hibiscus dont les teintes varient du jaune au rouge. A partir de décembre, les flamboyants et les bougainvilliers illuminent le paysage. La plus belle et la plus odorante est celle du frangipanier; blanche au cœur jaune, dotée d’un parfum suave, elle orne la plupart des jardins.

Un peu histoire

Connue des navigateurs arabes, Dina robin (le premier nom de l’île) ne sera vraiment habitée que vers la fin du XVII siècle. Début de XVI siècle, les Portugais font étape à Maurice.
Pero Mascarenhas, qui donna son nom à l’archipel, la baptise Ile des Cygnes, sans doute à cause des Dodos.

1598 : Les Hollandais débarquent sur l’île et la rebaptisent Mauritius, du nom du prince des Pays-Bas, Maurice de Nassau. Malheureusement ils dévastent les forêts et exterminent le dodo.

1715 : Les Français en prennent possession, et la baptise Isle de France, nom qu’elle gardera jusqu’en 1810 avec l’arrivée des Anglais.
Mahé de la Bourdonnais gouverneur des Iles de France et de Bourbon ébauche une infrastructure portuaire, Port-Louis dont il en fait la capitale et qu’il dote d’une église, d’un hôpital et de fortifications.
Pierre Poivre, intendant de Maurice, fonde au nord de Port-Louis le jardin de Pamplemousse.

1810 : La marine anglaise est défaite à Vieux Grand Port, seule victoire navale, napoléonienne, sur les anglais elle figure sur l’Arc de Triomphe de l’Etoile à Paris. Victoire sans lendemain car les Anglais reviennent en force et prennent l’île par le nord à Cap Malheureux. La France capitule le 3 décembre. L’île reprend le nom de Mauritius.

1968 : le  » père de la Nation  » Seewoosagur Ramgoolam obtient l’indépendance le 12 Mars 1968. Maurice reste cependant membre du Commonwealth.

1992 : la République est proclamée. Cassam Uteem est élu président de la république.

2002 : Démission du président Cassam Uteem et nomination de Karl Offmann.

2005 : Sir Anerood Jugnauth : président et Navin Ramgoolam premier ministre.

2010 : Le premier ministre Navin Ramgoolam est réélu.

2014 : Retour de Sir Anerood Jugnauth comme premier ministre avec l’alliance lepep.

3-1-1-maurice-003 3-1-1-maurice-002 3-1-1-maurice-001

Heure à Maurice :


Météo Port Louis © meteocity.com